Chafouin, chafouine Adj. [En parlant surtout du visage, de la physionomie] Sournois, rusé. Un visage, un air chafouin; une figure, une mine chafouine. ( comme une fouine)

RSS
 

Fan…

10 Déc

Mi novembre, ma Cricri, Clémence et moi même avons passé une journée au salon Créations et Savoir faire. Nous avons eu un emploi du temps chargé en casant le maximum d’ateliers dans notre journée , et entre deux origami-guirlande-habillage de sapin de table,  de quoi dépenser un peu de sous . Forcément, nous sommes passées sur le stand du Bonheur des Dames ; plusieurs fois même !! Contrairement à Cricri qui collectionne leurs nappes, je n’ai pas investi dans des modèles trop grands vu que ça fait presque dix ans que je suis sur la nappe blanche…hum….J’ai pris deux petits éventails, celui au muguet et celui aux ipomées.

j’avais déjà celui aux physalis, que j’ai royalement bousillé en le brodant au point de croix ( sur un fil de trame ! ) au lieu de le faire au petit point ( mais qu’est-ce qui se passe des fois dans ma tête ??? ), donc là j’ai fait hyper gaffe, concentration maximum !!

le petit point, comme son nom l’indique c’est très petit; et très joli , bien en relief…oulala c’est beau ( z’yeux comme chez Tex Avery )

J’ai gardé le meilleur pour la fin, le point de noeud:

et le petit pompon :

trop mignon !!

( je précise que le titre, « fan », signifie « éventail » en anglais…oui ce blog est totalement bilingue )

 
25 Pipelettes

Posté dans broderie

 

Mon beau sapin ( rien qu’à moi )

05 Déc

on peut cliquer pour voir plus grand si on veut

Ca y est, la trépignation ( le trépignement ? l’impatience trépignante ! ) est révolue, je peux ressortir mes décos de sapin de brodeuse, youpiihii !! . L’année dernière, je me suis heurtée à un problème de taille ( comme quoi c’est pas un détail, n’est-ce pas Isabelle  😉  ) sur mon petit sapin, donc là,  pas le choix, direction la forêt enchantée de Tru**aut pour en trouver un plus grand; cinq minutes chrono pour payer et charger dans mon coffre l’authentique roi de la forêt en véritable plastique, garanti sans cette bonne odeur de sapin, mais vraie neige artificielle; un peu la classe !

Celui là est parfait, tout en hauteur afin de ne pas prendre trop de place à côté du fauteuil où je brode ( manquerait plus qu’il vienne me chatouiller la moustache et me distraire de mon ouvrage )

Au programme cette année, le finitionnage de deux petits LHN brodés l’année dernière :

« let us adore him » et « be merry » de little house needlework

emperlouzage et couture façon biscornu du shades of green :

Commencé l’année dernière aussi, je me suis emmêlée les aiguilles à force de tourner en rond et en plus la colle est remontée au montage. Définitivement pas brodeuse zélégante ( si quelque espoir m’était encore permis ):

snow day de square.ology , JCS 2016

Enfin voilà, mon gros père Nono a trouvé sa place parmi ses petits camarades:

 

les petits nouveaux auprès des anciens :

 

Et il me reste de la place pour plusieurs années 🙂

( car comme vous l’avez remarqué, perspicaces et attentives que vous êtes, j’ai souvent un an de décalage entre brodurage et finitionnage, donc la prévoyance est de mise )

 
41 Pipelettes

Posté dans broderie

 

roulement de tambours

01 Déc

je ne sais pas broder sans tambour . Et j’ignore qui est le petit plaisantin qui a barboté le mien mais j’ai dû m’en commander un autre rapidement chez casa cenina ( trois semaines de chômage technique sur mes pendouilles de Noël, c’était une catastrophe internationale, et encore je suis en dessous de la vérité ! ) . Une fois ma commande arrivée, le tambour manquant est miraculeusement ressorti de sous le meuble télé !! haha, deux petits tambours, pour deux fois plus de projets ( mais toujours le même nombre de mains gauches, pas de chance ) !!

d’abord, ce modèle que je voulais faire depuis telllllement longtemps ( fils de mon stock parce que forcément je n’ai pas ceux préconisés ) :

peppermint twist de LHN

erreur d’un fil dans l’écriture, ce qui m’a obligée à modifier la frise du bas ( pfu, je suis tellement créative que ça ne se remarque pas…ben presque pas disons )

avec le candy cane ? sans ? ça sera sans !

 

ensuite pac man, ou bruce Lee avec un nunchaku ? en cours, il est un peu flippant celui là :

gingerbread cookie de LHN

 

mais fini il est tout mimi :

 

Rapidement brodé, un modèle fait de points spéciaux très simples ( le plus dur c’est de trouver le fil perlé ET dégradé, puis de choisir la couleur des perles ) :

« shades of green » de Krafty Kat Designs tiré du Just Cross Stitch spécial Noël 2017

 

et maintenant vite,vite, le finitionnage !!

 
13 Pipelettes

Posté dans broderie

 

Avant…

02 Nov

De mon temps, le père Noël était un gros bonhomme jovial aux couleurs du cola-caca , bondissant fièrement dans le ciel aux commandes de son traineau . Rudolf le renne dirigeait la troupe, son nez clignotant dans la nuit. Un peu comme le mien après deux apéros .

On ne va pas faire sa vieille bique en disant  » c’était mieux de mon temps » . Il faut accepter le changement. Papa Noël est maintenant à pied, accompagné d’un unique mouton. ( C’est un peu la dèche quand même ! )

En plus le pauvre est transi de froid, il a les lèvres bleues sur le modèle  ( j’ai pris la liberté de les faire roses. Ou alors le trait dans sa barbe c’est pas sa bouche et je me demande bien ce que c’est )

Santa’s helper de Mosey’N Me, tiré du JCS 2012

Elle m’en a fait voir Madame Mosey’n Me avec la ceinture du mouton en mosaïc stitch, en vert si ça oblique à droite, en rose si ça oblique à gauche ( mais oblique en montant, en descendant ? la gauche c’est la main de la fourchette ? )

J’ai fini par m’en sortir en brodant les deux fils en même temps sinon je ne comprenais plus rien ( en supposant que mon résultat final soit celui escompté, c’était la bonne technique pour moi )

Et voilà !! premier coussinet de la cuvée 2017 ! il est choupinet 🙂 ( ce modèle est très grand, je vous le montrerai en compagnie de ses petits camarades, je crois que je vais devoir changer de sapin sinon ça va faire moche…c’est pas tous les jours facile une vie de brodeuse…soupir…. )

 
20 Pipelettes

Posté dans broderie

 

Et bien plantez maintenant !

19 Oct

c’est bien beau de remplir sa charriote, c’est qu’il faut faire rentrer tout ça dans le jardin maintenant !!

Butin de Chantilly :

le petit aster pretty Wendy ( la faute à qui ?? ) , la graminée » muhlenbergia reverchonii undaunted », la persicaire  high society, les chrysanthèmes poésie rose et high tower ( ou pompom girl ? ), l’aster super star , et le callicarpa cardinal.

Pluss :

l’aster snow flurry, planté très rapidement parce que j’ai déjà cassé deux branches pendant le transport, j’espère qu’il se montrera moins fragile à l’avenir :-/

Plusspluss :

mon précieux, mon tout beau pennisteum tall tails !! Il a voyagé côté passager pour rentrer à la maison, fier comme un p’tit banc, quelques épis flottant négligemment par le carreau entrouvert, humant le bon air du périphérique, un côté Isadora Duncan roulant à tombeau ouvert ( huhuhu ), la fin tragique en moins. Je l’ai posé un peu n’importe où quand j’ai déchargé la voiture, et le lendemain matin, voilà la vision que j’ai eu buvant mon café :

Il a trouvé sa place ! Si on vire le rosier qui fleurit rouge et qui jure dans ce massif, il sera parfait avec les asters violetta . Juste à côté se trouve le physocarpus ( Midnight ) qui tranche avec le blanc-jaune du chrysanthème :

Ouaip !ça me plait bien comme ça ( enfin sans le sac en plastique 🙂 ), avec le côté rigide et sombre des barrières arrosoir et persil . j’aurais voulu le faire exprès, ça aurait pas été mieux !

Ca n’était pas prémédité mais le reste de mes achats étaient dans les tons roses ( mon indécrottable côté fille ) , je les ai mis tous ensemble :

J’ai planté le muhlenbergia là où se trouvaient déjà les asters Monte Cassino, les gaura et une persicaire blanche, de l’aérien avec du presque transparent; y’en a toujours un qui bouge ou qui n’est pas dans le cadre ( ou alors c’est la photographe qu’est pas douée, mais cela ne se peut )

Pendant que j’éclusais avec modération quelques bouteilles de champagne avec les copines, Chéri réceptionnait ma commande promesse de fleurs , juste quatre collections de tulipes ( bon sang, j’ai oublié de prendre des black parrot, nooooon !!! ) ( photos prises sur le site ) :

je réalise seulement maintenant que ça me fait 140 bulbes à planter !! sans parler des muscaris ramenés de St Jean…bon, ben , allez !!

 
30 Pipelettes

Posté dans jardin

 

La der’

17 Oct

Chantilly clôt la saison des fêtes des plantes et ma foi, c’était un beau final. Pour l’occasion ( et pour toutes celles à venir évidemment ) , j’ai investi dans une carriole parce que mes bras n’en peuvent plus de porter mes craquages successifs :

Les copines avaient eu la gentillesse de m’attendre à l’entrée, hop hop hop, c’est partiii !

Je commence par le stand des Delabroye :

ouille, tout est beau et on a envie de tout acheter !! je « me limite » à deux asters, deux chrysanthème , une graminée toute vaporeuse et une persicaire.

Juste à côté, la pépinière spécialisée en graminée, « l’autre jardin » :

le pennisetum tall tails dont je rêvais, il est là, il me tend les bras et les épis ! hop dans la carriole ( boudiou il pèse un âne mort l’animal )

serait-il déjà midi ? il est difficile de renoncer à une habitude, il est donc l’heure du champagne chez Tonnerre d’engrais :

Nous avons un don de clairvoyance, nous arrosons le ruban d’argent de Thierry avant même de savoir qu’il l’a obtenu :

Thierry n’en croit pas ses yeux, il a besoin de mes lunettes :

Nous partons déjeuner pour éponger tout ça, puis nous prend l’envie d’un café ( enfin surtout d’une tarte accompagnée de chantilly, et d’un café ). Nous passons de l’autre côté du chateau, c’est un autre univers :

Au hameau, enfin la récompense de quelques minutes d’attente, nous pouvons photographier notre graal ( on fait genre on n’a pas envie de se jeter dessus comme des sauvages ) :

c’est ici que commence l’expérience 2.0 , la chantilly défie la gravité !! ( pourquoi 2 point zéro ? c’est le nombre de kilos en plus sur la balance le lendemain de l’expérience )

Nous repartons toutes légères ( la chantilly c’est comme le confit, c’est pas gras ) continuer nos emplettes et nos remplissages de mirettes :

tu as vu, Pascale, une belle paire !

La journée avance vite, il faut faire des sacrifices, choisir entre aller voir les très riches heures du Duc de Berry, assister à une conférence , manger de la chantilly, faire un atelier ? Nous terminons en beauté :

ma princesse repart avec une couronne dont elle est très fière 🙂

Nous rentrons fourbues mais tellement contentes de cette journée . Un gros merci à Charlotte pour le concours qui nous a permis de venir 🙂

 
 

A la faveur de l’automne

08 Oct

Heureusement que septembre revient fidèlement me réconcilier avec mon jardin, il est tellement moche l’été qu’il me prend parfois des envies de le monsantiser, et de le bouyguiser; le round up et le béton me décevraient sans doute moins. Enfin revoilà l’automne et sa belle lumière, ses couleurs chaudes, les projets de bulbes pour le printemps, youhouhou 🙂

première bonne surprise; le chrysanthème Clara Curtis donné par Sylvie F. ce printemps s’est bien développé, je ne m’attendais pas à avoir autant de fleurs sur une seule branche :

autre très bonne surprise, l’aster jardin d’ailleurs donné par Marie-Noelle est d’une santé incroyable :

même la bourrache en rosit de bonheur :

De la fête des plantes des Mureaux, j’ai ramené une anémone ( de chez Arno et Viviane, ainsi qu’un aconit stainless steel et un actea James Compton à qui j’ai coupé la tête pendant le trajet retour , gloups  ) que j’ai réussi à infiltrer  au chausse-pied entre une spirée et une ageratina chocolate ( trouvée chez Thierry Denis l’année dernière )

Depuis le temps que je lorgnais sur ces boules de verre, j’ai même trouvé mon prince aux Mureaux:

j’ai aussi craqué pour un prunus kojo no mai ( chez les Hennebelle, fatalement ), ici en compagnie du geranium macrorrhizum-envahisseur mais dont le feuillage le fait bien ressortir et de l’aster lady in black qui vient lui sussurer  à l’oreille :

L’aster Vasterival déteste la solitude et il sait se trouver des copains spontanément, ici avec l’aster mauve de Judith :

où là avec Fellowship :

Andeken an alma Pötschke ( comment vous dites ? allez-y répétez, je vous écoute ) s’écroule sur le sedum josé aubergine et j’aime bien son absence totale de décence :

Au jeu des différences, je vous donne l’aster pink button et l’aster coombe fishacre ( donné par Maryse H. ), pas simple :

et là ? par rapport à la première photo de l’article ? vous voyez la différence ? ( un indice, c’est poilu ) :

 
15 Pipelettes

Posté dans jardin

 

Mon rêve familier ( presque )

31 Mai

Je fais tous les ans ce rêve étrange et pénétrant,

d’une rose connue, et que j’aime, et qui me ravit

Et qui n’est , chaque fois,  ni tout à fait une autre

ni tout à fait la même

Mon coeur transparent pour elle cesse d’être un problème

les moiteurs de mes pattes blêmes, elle seule sait les jaunir

Son nom ? je me souviens qu’il est doux et sonore

Belle Sultane

 
18 Pipelettes

Posté dans jardin

 

Iris !!!

27 Mai

j’étais persuadée d’avoir déjà fait mille articles sur mes iris, vous avoir rabattu les oreilles ( et les yeux ) de mes bébés, mes merveilles, mes oulala c’est beau et ça sent trop bon…et ben non !! rattrapons ça vite !!

tabac blond au premier plan, rip city derrière

Dyonisos devant rip city

rip city ( encooore ???!!! ) en compagnie des pavots et des silènes que je laisse se ressemer partout

champagne waltz, médaille de Dykes vraiment méritée

Chéri m’a découpé des étiquettes dans des feuilles de laiton, a joliment tordu des barres rondes pour faire les tiges et j’ai écrit le nom de mes bébés au correcteur blanc, ça tient des années.

blue suede shoes…ou jazz me blue ? quand j’ai refait la plate-bande les variétés se sont un peu mélangées

exotic isle

serene moment

Ils ne fleurissent pas tous les ans , la floraison n’est pas longue, mais quel spectacle !, et ce parfum chaud et sucré qu’ils répandent dans le jardin, je ne pourrai plus m’en passer ( d’ailleurs je crois que je vais en re commander cet été chez Cayeux )

 
18 Pipelettes

Posté dans iris

 

Chantilly 2017

21 Mai

Je n’ai rien publié sur St Jean, et pas fait le point sur mes semis; encore une organisation au top la Sophie ! Bref, me voilà partie samedi pour Chantilly, célibataire et sans enfants, chéri en ayant ras le bol d’arpenter quinze fois les mêmes allées, et Clémence invitée à une pyjama partie vendredi soir qui se prolongeait par une after le samedi matin 😉

A peine le temps de repérer les lieux que je tombe par hasard sur le stand de tonnerre d’engrais et c’était déjà l’heure de l’apéro ( je pouvais difficilement refuser, je suis une fille polie )

Nous avions ensuite rendez-vous à l’île d’amour avec les autres seedloveurs pour le déjeuner, encore des moments difficiles à engloutir les gateaux au chocolat de Kelig et Judith

Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai un ulmus Geisha qui m’attend chez les Hennebelle-mes-idoles, j’y cours avec ma chariote Ikéa d’un bleu Hiiiikk! qui tache dans le cadre de Chantilly.

             Jean-Loup Hennebelle et ma pomme-verte

Voilà, moi un homme qui me cramponne comme ça, je ne peux rien lui refuser ( il ne m’a rien demandé mais passons ). Je lui demande un conseil pour accompagner l’orme, il me propose des arbres pourpres, j’opte pour le fagus dawyck purple….et je prends aussi un parrotia persian spire, parce que !! il était là , il me faisait de l’oeil et j’aurais regretté si je ne l’avais pas pris ( il a fallu que je me batte avec Lo qui le voulait aussi, la bataille fût âpre mais j’ai mon arbre !! )

parrotia à gauche, fagus dans le fond, ulmus à droite ( un beau sujet d’après Nicolas qui s’y connait mieux que moi mais je le trouve bien maigrichon cet arbre )

 

Sur le stand de Silence ça pousse, Sébastien le coach me donne des conseils pour améliorer mon jardin, d’après une ( minuscule ) photo que je lui montre il me fait ce croquis, il a très bien compris le style  » naturel » de mon paradis ( non non, on n’a pas dit bordélique ) et me propose une bordure large plus formelle par endroits. Je ne sais pas très bien comment je vais faire, mais je range l’idée dans un coin de ma tête. Je repars avec des cadeaux, dont un album de coloriage pour Clémence qui d’habitude fait des aquarelles avec lui, et il s’en souvient ( autant dire que je suis sciée par autant de gentillesse ,et qu’il s’en rappelle !! )

Il reste quelques micro-places dans ma chariote, j’ai déjà deux heuchères berry smoothie de la pépinière de deux caps ( je les ai déjà au jardin et j’adore leur couleur ), je finis mes emplettes au jardin du morvan avec deux asters ( un prince et un Beth Chatto ), un(e?) amsonia, une agastache Sue Crug et la renoncule flore pleno dont les pompons blancs m’ont fait craquer.

Il était temps de rejoindre la Sophie-mobile pour se coltiner le périph’ une nouvelle fois, des bouchons à n’en plus finir, même à la maison où chéri avait mis des bulles au frais pour finir cette journée extraordinaire <3

 
12 Pipelettes

Posté dans sorties