on m’engueule,

on me reproche, on me pousse !

Je ne publie pas assez parait-il !

c’est que je ne peux pas tout faire moi !! Pendant que l’été grillait gentiment mon jardin, moi je faisais du vent . Oui, j’avoue, de longues après-midi à brasser de l’air, avec mon éventail BDD :

Normalement on ne met pas ses doigts sur les photos de broderie, c’est pas brodeuzélégante du tout. Pour faire chic on doit étaler des petites perles, mettre à côté le dé ouvragé de l’arrière grand-mère, mais comme je n’ai pas envie de passer mon après midi à ramasser douze mille perles éparpillées ( dont la moitié par terre ) , c’est mon pouce qui vous sert de jauge pour voir la taille du modèle.

Je ne suis pas bien satisfaite des mes points de noeuds qui sont moins jolis que ceux de madame BDD ( je sais, je ne suis jamais satisfaite de ce que je fais )

j’ai fait la moitié des clochettes de muguet et je sens ma motivation piquer du nez, il va pourtant bien falloir mettre un point ( de noeud ) final à cette histoire, que je puisse attaquer l’esprit tranquille les pendouilles de Noël !

We did it !

Oui , nous l’avons fait, nous avons vaincu le big one ! ( oui, normalement on parle de survivre au big one quand on était là pendant le grand tremblement de terre , mais il faut hiérarchiser les problèmes et là c’était vraiment du high level , je vous prie de nous croire ! ).

Nous sommes venus à bout de ça :

Babouche, mon aiguille la plus lente et moi sommes venus à bout du big bunch de tulipes ! ( mais non, évidemment pas Babouche, c’est le compagnon de Dora l’exploratrice, je suis sure que vous ne faites même pas attention à ce que j’écris )

travelling arrière

virage à gauche

un peu plus loin

 

vue d’ensemble

( elle aurait pu repasser le centre de la nappe, la feignasse )

 

Fan…

Mi novembre, ma Cricri, Clémence et moi même avons passé une journée au salon Créations et Savoir faire. Nous avons eu un emploi du temps chargé en casant le maximum d’ateliers dans notre journée , et entre deux origami-guirlande-habillage de sapin de table,  de quoi dépenser un peu de sous . Forcément, nous sommes passées sur le stand du Bonheur des Dames ; plusieurs fois même !! Contrairement à Cricri qui collectionne leurs nappes, je n’ai pas investi dans des modèles trop grands vu que ça fait presque dix ans que je suis sur la nappe blanche…hum….J’ai pris deux petits éventails, celui au muguet et celui aux ipomées.

j’avais déjà celui aux physalis, que j’ai royalement bousillé en le brodant au point de croix ( sur un fil de trame ! ) au lieu de le faire au petit point ( mais qu’est-ce qui se passe des fois dans ma tête ??? ), donc là j’ai fait hyper gaffe, concentration maximum !!

le petit point, comme son nom l’indique c’est très petit; et très joli , bien en relief…oulala c’est beau ( z’yeux comme chez Tex Avery )

J’ai gardé le meilleur pour la fin, le point de noeud:

et le petit pompon :

trop mignon !!

( je précise que le titre, « fan », signifie « éventail » en anglais…oui ce blog est totalement bilingue )

Mon beau sapin ( rien qu’à moi )

on peut cliquer pour voir plus grand si on veut

Ca y est, la trépignation ( le trépignement ? l’impatience trépignante ! ) est révolue, je peux ressortir mes décos de sapin de brodeuse, youpiihii !! . L’année dernière, je me suis heurtée à un problème de taille ( comme quoi c’est pas un détail, n’est-ce pas Isabelle  😉  ) sur mon petit sapin, donc là,  pas le choix, direction la forêt enchantée de Tru**aut pour en trouver un plus grand; cinq minutes chrono pour payer et charger dans mon coffre l’authentique roi de la forêt en véritable plastique, garanti sans cette bonne odeur de sapin, mais vraie neige artificielle; un peu la classe !

Celui là est parfait, tout en hauteur afin de ne pas prendre trop de place à côté du fauteuil où je brode ( manquerait plus qu’il vienne me chatouiller la moustache et me distraire de mon ouvrage )

Au programme cette année, le finitionnage de deux petits LHN brodés l’année dernière :

« let us adore him » et « be merry » de little house needlework

emperlouzage et couture façon biscornu du shades of green :

Commencé l’année dernière aussi, je me suis emmêlée les aiguilles à force de tourner en rond et en plus la colle est remontée au montage. Définitivement pas brodeuse zélégante ( si quelque espoir m’était encore permis ):

snow day de square.ology , JCS 2016

Enfin voilà, mon gros père Nono a trouvé sa place parmi ses petits camarades:

 

les petits nouveaux auprès des anciens :

 

Et il me reste de la place pour plusieurs années 🙂

( car comme vous l’avez remarqué, perspicaces et attentives que vous êtes, j’ai souvent un an de décalage entre brodurage et finitionnage, donc la prévoyance est de mise )

roulement de tambours

je ne sais pas broder sans tambour . Et j’ignore qui est le petit plaisantin qui a barboté le mien mais j’ai dû m’en commander un autre rapidement chez casa cenina ( trois semaines de chômage technique sur mes pendouilles de Noël, c’était une catastrophe internationale, et encore je suis en dessous de la vérité ! ) . Une fois ma commande arrivée, le tambour manquant est miraculeusement ressorti de sous le meuble télé !! haha, deux petits tambours, pour deux fois plus de projets ( mais toujours le même nombre de mains gauches, pas de chance ) !!

d’abord, ce modèle que je voulais faire depuis telllllement longtemps ( fils de mon stock parce que forcément je n’ai pas ceux préconisés ) :

peppermint twist de LHN

erreur d’un fil dans l’écriture, ce qui m’a obligée à modifier la frise du bas ( pfu, je suis tellement créative que ça ne se remarque pas…ben presque pas disons )

avec le candy cane ? sans ? ça sera sans !

 

ensuite pac man, ou bruce Lee avec un nunchaku ? en cours, il est un peu flippant celui là :

gingerbread cookie de LHN

 

mais fini il est tout mimi :

 

Rapidement brodé, un modèle fait de points spéciaux très simples ( le plus dur c’est de trouver le fil perlé ET dégradé, puis de choisir la couleur des perles ) :

« shades of green » de Krafty Kat Designs tiré du Just Cross Stitch spécial Noël 2017

 

et maintenant vite,vite, le finitionnage !!

Avant…

De mon temps, le père Noël était un gros bonhomme jovial aux couleurs du cola-caca , bondissant fièrement dans le ciel aux commandes de son traineau . Rudolf le renne dirigeait la troupe, son nez clignotant dans la nuit. Un peu comme le mien après deux apéros .

On ne va pas faire sa vieille bique en disant  » c’était mieux de mon temps » . Il faut accepter le changement. Papa Noël est maintenant à pied, accompagné d’un unique mouton. ( C’est un peu la dèche quand même ! )

En plus le pauvre est transi de froid, il a les lèvres bleues sur le modèle  ( j’ai pris la liberté de les faire roses. Ou alors le trait dans sa barbe c’est pas sa bouche et je me demande bien ce que c’est )

Santa’s helper de Mosey’N Me, tiré du JCS 2012

Elle m’en a fait voir Madame Mosey’n Me avec la ceinture du mouton en mosaïc stitch, en vert si ça oblique à droite, en rose si ça oblique à gauche ( mais oblique en montant, en descendant ? la gauche c’est la main de la fourchette ? )

J’ai fini par m’en sortir en brodant les deux fils en même temps sinon je ne comprenais plus rien ( en supposant que mon résultat final soit celui escompté, c’était la bonne technique pour moi )

Et voilà !! premier coussinet de la cuvée 2017 ! il est choupinet 🙂 ( ce modèle est très grand, je vous le montrerai en compagnie de ses petits camarades, je crois que je vais devoir changer de sapin sinon ça va faire moche…c’est pas tous les jours facile une vie de brodeuse…soupir…. )

Tiny thatched cottage

Je ne suis pas allée à l’AEF. Pourtant on était au taquet ma Cricri et moi ! prêtes à dévaliser le Bégonia d’or, le Bonheur des Dames, et le reste aussi J’avais même retrouvé des billets datant d’il y a 10 ans et des amies moins gourdes que moi ( ou moins honnêtes ) m’avaient dit tu barres le « 0 » et tu mets un « 1 » à la place, ça va passer nickel . Pas de bol, les Dieux qui veillent sur nos cartes bleues étaient encore plus au taquet que nous ( ou alors c’est l’affreuse drômoise qui a fait du vaudou pour qu’on ne puisse rien acheter, et le résultat est le même ). On ne saura jamais si on aurait fini au commissariat ?

Donc j’ai pu fouinasser tout à loisirs dans mon stock de fiches et j’ai retrouvé le petit-cottage-au-toit-de-chaume-pendouille-de-ciseaux de Sue Hawkins ( p’t’être bien 10 ans que je l’avais commencé et perdu de vue le pauvre !! )

 

yup barbatruc, je finis les murs

les fenêtres

je mets des fleurs

et après c’est la couture, la bouse de couture sur du canevas au long legged cross stich. Tous les gros mots de mon vocabulaire y sont passés !! l’angle du toit c’est d’un chiant !! ( et je suis polie )

Je ne suis même pas sure d’avoir le bon résultat

mais c’est finiiii, youpiii !! ( j’ai un autre modèle de chez elle, et je manque d’un seul coup d’enthousiasme pour l’attaquer )

Le temps de la réflexion

Il y a d’abord eu Peter, ce gros fainéant qui regarde les libellules au lieu de bosser, la plume de travers sur son chapeau.

et puis il y a eu Sophie, aux rondeurs sexy , qui cueille les roses qu’elle a habilement fait pousser dans son jardin.

On ne va pas accabler ce pauvre Peter, les fées ne sont pas pas penchées sur son berceau, il n’a pas la chance de s’appeler Sophie et de bénéficier de toutes les qualités qui vont avec ce prénom. On pourrait objecter que Sophie n’est pas un prénom facile à porter pour un garçon, mais on se contentera d’admirer le joli couple qu’ils forment finalement :

cliquez pour agrandir


Je tenais absolument à ce qu’ils soient dans le même cadre, et si vous suivez ce blog depuis longtemps, vous vous rappellerez que ça fait cinq ans qu’ils sont commencés !!!!! L’ Eclat de verre de Chartres m’a réalisé les deux petits cadres enchâssés dans un grand , l’idée est parfaite ( la photo ne rend pas fidèlement les couleurs , c’est dommage ) !! J’ai réussi à les tendre quasiment bien , ils se regardent comme prévu  ( un aurait pu se retrouver la tête en bas, si ! ça peut arriver ) et les fixations à l’arrière sont dans le bon sens aussi !! Alors, elles sont pas géniales( et rapides aussi ) les Sophie ?

Mr et Mme Ono…

ont deux filles, comment s’appellent-elles ? Yoko et Kim…..Pourquoi cette blague  navrante désopilante ? pour amener finement mes débuts sur le kimono BDD,

projet qui a failli ne jamais voir le jour, à cause d’elle ( vous faites un salon de broderie en sa compagnie, vous trépignez devant la moitié des stands et vous repartez sans rien avoir acheté à part le billet d’entrée !! votre vie est gâchée ! ). Heureusement, le net existe et on peut se commander sournoisement le kit tant convoité , se le commencer tranquille dans son coin et se désintégrer les prunelles toute seule sur la vague bleue qui serpente ( d’où les proverbes  » blanc sur rouge, rien ne bouge , « bleu sur bleu t’as plus d’n’yeux  » )

à part ce détail , c’est un vrai bonheur, le petit point rend magnifiquement bien le relief :

je suis accro, c’est trop trop beau !! mais ne dites rien à ma duègne personnelle !

( et le rapport avec Yoko Ono ? ben y’en a pas en fait , désolée )