Elle m’avait promis un collier de nouilles, cuites, et au beurre. Et voilà ce que je découvre en ouvrant mon paquet :

quelle drôle d’idée ! ( c’est pas comme si je leur glissais du Yotam par ci , Yotam par là ) ( en plus y’a pas de recette de nouille au beurre dedans, ppfff )

A Chantilly, j’avais acheté le livre sur les papillons, et je l’ai feuilleté avec Clémence, et ma poulette, toujours attentive , a bien noté que j’étais fascinée par les papillons aux antennes en forme de peigne :

Alors elle a fait un dessin, pour sa maman et la mamie qui était présente , hop! une fidonie :

le papillon s’ouvre :

c’était un présage, parce que le soir je courais dans le jardin, lançant des “ho” , “là” , essayant de prendre une image arrêtée d’un machaon que je n’osais espérer , mais il était si agité que mes photos sont bien médiocres :

moralité, le fenouil et les valérianes continueront à ressemer là où ils voudront 🙂