Une journée à St Jean

Tout d’abord il a fallu se lever tôt ( plus tôt qu’en semaine !!  mais là on est motivées ) pour être à l’heure au rendez-vous sur le parking

Enfin moi je suis systématiquement en retard d’un quart d’heure pour éviter les madeleines de Lo mais je suis encore arrivée trop tôt :-p

Après le café qui nous sauve de l’asphyxie, nous nous élançons. Une journée d’absence totale de sérieux, de craquage de budget et de rigolade pour un rien, le paradis !

une digitale au coloris incroyable
Patrick Blanc, son talent et ses cheveux incroyables
des belles drapées dans leur élégance
et des belles qui ont de pluvieux problèmes de poncho
des pots au chic so british me font un signe
et ma lutine est facétieuse

A la mi journée, nous avons progressé d’environ trois mètres, il est donc grand temps de nous sustenter, cookies, bulles, tartes sont au menu ( photo du pique-nique volée à Patricia )

Et nous repartons nous perdre au hasard des stands , d’ailleurs le petit Gérald attends toujours sa maman à l’atelier enfant :

j’aurais aimé ramener un beau penché, des cynorhodons orangés,  et une  immense graminée:

Mais rien de tout cela ne serait rentré dans ma carriole ( pas plus que dans ma voiture en fait )

Mes achats dans le prochain article ( trois articles dans la même semaine, , ne serait-ce pas trop ? )

21 thoughts on “Une journée à St Jean

  1. Pffffffffffffffff….. bon ok, elles étaient un peu denses mes madeleines…… Mais j’avais pensé au café, MOI !!!
    C’était quand même une bien bonne et belle journée et personne n’est mort étouffé (même pas Gérald !! tu cois qu’il est toujours sur son stand ?????)
    Bisous

  2. Eh ben, moi, je les ai mangées sans café parce que j’aime pas ça, je les ai trouvées bonnes et je ne suis pas morte asphyxiée ! mdr .
    Ton article est plain d’humour et nous replonge dans cette belle journée.
    Bises et bonne soirée

  3. Merci pour cet éclat de rire ( oui, un seul, j’économise..) du matin.
    J’ai bien failli m’etouffer pour la seconde fois de ma vie..
    Je vous aime.

    Votre dévouée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *