intermède cocooning

En promenant mon carex prairie fire pour lui trouver une place, j’ai trouvé ceci à l’intérieur :

je ne pense pas l’avoir ramené de St Jean avec la plante, peut-être est-il tombé d’un arbre chez moi ? 

Il y avait une petite ouverture, avec mille précautions j’ai jeté un oeil ( allez savoir si une araignée mangeuse de jardinière ne s’y cachait pas, prête à bondir ? )

plus de bête à l’intérieur, mais un cocon de papillon un peu parti en miettes. La partie  » poilue » à droite est ce qui reste de la chenille . Après quelques recherches sur le net je pense à une écaille mais si quelqu’un a plus de précision, je prends.

4 thoughts on “intermède cocooning

  1. Bonjour! Je ne suis pas une experte en cadeau surprise de ce genre…mais je fais un rapprochement avec ce que j’ai un peu trouvé au jardin, comme toi, des « barbes à papa » ! Et surtout, celui ou celle qui les tournait ces barbes à papa, je pense aussi que c’est l’écaille chinée, car elle, je l’ai vue cette année, une tenue de camouflage incroyable, elle fouinait dans mes graminées, se chauffait sur un mur au soleil, et doit être équipée de yeux à 360°, déteste être prise en photo, sitôt repérée, elle va se poser à terre où elle se confond totalement; j’ai quand même réussi à lui faire son portrait au sol, où elle reste immobile un moment, très beau papillon! Par contre, ses chenilles, de quoi se nourrissent-elles?
    Bel après-midi par chez toi!
    Carole.

    • merci de ta réponse Carole 🙂 mon livre sur les papillons me dit que les plantes préférées des chenilles d’écaille chinée sont le noisetier, les lamiers, les épilobes, les framboisiers, les prunelliers et diverses orties

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *