Frimas

le voilà, il est arrivé , le premier froid . Un degré en dessous de zéro et le jardin change, il me fait le numéro du givre mou ( quel vilain mot pour un si joli phénomène )

Je ne me lasse pas des volutes que me déroule le banc devant la fenêtre ; il souffle, il exhale, il joue comme les enfants à faire semblant de fumer

les constructions invisibles apparaissent…

Le soleil donne la même couleur aux gens ?, et bien le froid aussi , mes chrysanthèmes ont le bout du nez froid :

Pompom Girl ( au dessus ) continue de me faire des blagues et essaye de se déguiser en  » poésie rose » , mais on ne me la fait plus, je sais où chacun loge maintenant ( grâce à Thierry Delabroye qui m’a éclairée; et je n’oublie plus de prendre les étiquettes sur son stand maintenant )

avant le gel , en haut , grosse probabilité qu’il s’agisse de « white tower » , en dessous « poésie » donné par Charlotte
les mêmes, après la pluie et le froid

la nature ralentit et se concentre, à moi les soirées cheminées-tisane-broderie-livre de jardinage…

8 thoughts on “Frimas

    • tu marques un point pour Voulzy !
      je ne peux pas laisser mon jardin tout seul, je dois lui rendre visite tous les jours, même si il fait un temps à rester à l’intérieur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *