Dans mes petites habitudes de mémé brodeuse, il y a en novembre l’achat du magazine Just Cross Stitch, puis son feuilletage compulsif, dans un sens , dans l’autre, et encore une fois dès fois que j’ai loupé un modèle. Et cette année, déception, rien ne m’a séduite, la loose complète, zéro projet pour mon sapin rien qu’à moi.

Plan B dans les anciens numéro ? pas fichue de me décider vraiment.

Alors un plan C ? oui , CCN* plus précisément , et même deux tiens !

Tout d’abord la maison du père Nono au Pole Nord, avec non pas les slips kangourou qui sèchent comme on pourrait le croire mais des lettres accrochées à un fil . Pourquoi sont-elles là alors que la boite est en dessous ? sont elles dégoulinantes de bon sentiment d’où nécessité de séchage ? le mystère reste entier

North Pole Post Office de Country Cottage Needlework*

Deuxième modèle, et nouveau questionnement, je pense que ça va vous sauter aux yeux aussi: le père Noël est reparti, il a laissé les cadeaux au pied du sapin mais n’a pas touché aux cookies, probablement immangeables; je ne dénoncerai personne mais je crois savoir de quelle maison il s’agit…

Dear Santa de Country Cottage Needlework*

celui là n’est pas finitionné , parce que ma machine à coudre me martyrise, et que deux pendouilles c’est la limite à ne pas dépasser pour ménager ma santé nerveuse. J’ai laissé s’exprimer ma créativité bouillonnante en changeant  la couleur des rubans des cadeaux, un peu de doré pour faire festif.

Peace 2009 de Sue Hills Designs

ci dessus , brodé l’année dernière mais pas monté en pendouille. La meilleure idée de l’année , finir à la main la forme de sapin, où comment passer à deux doigts de l’implosion.

ma récompense , mon sapin de brodeuse s’étoffe d’années en années