Je plante trop près du bord , les plantes dégoulinent sur l’allée et on a du mal à se faufiler alors que je me suis enquiquinée à faire une allée pavée. Je réaménage donc un côté du chemin avec des plantes rase-mottes qui ne vont pas traverser la rue pour aller chercher un boulot ( vu qu’elles en ont déjà un ici : faire une jolie bordure sage ).

Allez, tout le monde à quatre pattes, suivez moi :

Dans un merveilleux accord gris acier et menthe glaciale ( non non, c’est pas bleu 😉 ) une fétuque Elijah blue, un sédum Hab gray et un aster adustus nanus ( et des cailloux et des herbes, effectivement )

un nepeta calamintha et le cerastostigma plumbaginoides qui drageonne joliment ( bon, d’accord, il est un peu bleu lui )

Au deuxième plan ( c’est le “trou” dans la photo ) , j’ai planté des asters pyrenaeus Lutetia , il faudra attendre l’année prochaine pour voir si le coloris lilas et la hauteur s’intègrent bien. J’ai appris ensuite que c’était les préférés de Beth Chatto, donc ça sera parfait .

ça fait mal aux genoux les pavés, vous pouvez vous relever, en douceur.