Le reste de la troupe étant privée de sortie, ça n’est qu’avec Christophe P. que je me suis rendue au marché aux plantes du Perche, organisé par l’association Hortus Pertica. Nous avons chaussé nos bottes de 7 lieues

et hop, nous voilà sur place

serait-ce une marâtre se préparant à envoyer son mouflet à la baille ?

La carriolette dans les escaliers c’est pas le top , mais comme on est masochistes on a fait deux tours, pour aller décharger les plantes une première fois et retourner chercher celles qu’on avait laissé en consigne…heureusement que j’ai une tête parce que mon acolyte était dans la lune et aurait tout oublié

Pour le pique nique, j’avais emmené ma pisse d’âne le café, et Christophe m’avait fait un gateau

Quelle élégance, quelle délicatesse chez ce garçon. Celui là même qui me voyant acheter l’iris africain ( dietes bicolor ) qui me faisait envie depuis longtemps ( je vous en ai parlé , mais vous n’écoutez rien ) me dit ” oui ça te ferait du bien une diète” . Enfin c’est pas H24 la délicatesse.

J’ai trouvé chez les hennebelle un magnolia blue opal et un euonymous Mount Fuji, chez Francia Thauvin un rosier Violetta buisson, quelques vivaces à la pépinière du clos Saint antoine, deux heuchères à la pépinière des deux caps, deux iris d’eau chez Bourdillon, et j’en oublie…le budget a été intégralement dépensé, je n’ai pas pu acheter les insectes que je voulais chez arrosoir et persil; ça n’est que partie remise. J’ai adoré ce marché, l’endroit, la qualité des exposants ; la manifestation a malheureusement été contrainte de fermer le soir même, j’étais vraiment navrée pour tous les pépiniéristes qui avaient fait tant de route, pour une seule journée

ce n’est qu’un au revoir Bellou le Trichard ! (I’ll be back )