Ca y est, je vois le bout du désherbage; c’est pas parfait mais c’est moins la honte :

avant,grumpf..

après, aaahhh !!!

Bon, c’est pas tout ça, mais l’année dernière je vous ai présenté ma future plate-bande d’iris dans les tons bleus et j’entends des piaffements d’impatience des quatre coins de l’Hexagone, voire des hululements désespérés venant d’un petit coin de la Savoie qui est raide fan de mes fleurs :

pour mémoire, ça se présente comme ça à la plantation.

et hop! la magie opère au printemps suivant !

Vos petits yeux zéberlués zé admiratifs ne remarquent sans doute pas qu’il y a comme un problème dans ma plate-bande : les fleurs au premier plan sont de petite taille ( la ligue bien pensante de l’iris morphologiquement différent m’ayant fermement conseillé d’être politiquement correcte et de ne pas dire que mes iris sont nains )….Je ne m’explique pas cette différence de taille avec ceux du fond, peut-être effrayés de tomber dans une maison où l’on n’aime pas le bleu, ont-ils décidé de se faire tous petits ?? le myst-terre reste entier….

en détail :

blue suede shoes

overnight sensation

conjuration ( avec ses petits éperons qui pointent )

“ravissant” ( à gauche ) et “serene moment”….C’est le coup de foudre absolu, je ne me lasse pas de les admirer…

Un p’tit rouge pour finir, “rip city” , présenté comme l’iris le plus proche du carmin :

Voilà, c’est tout pour cette année…Je n’ai pas encore décidé si j’en commandais d’autre, je commence à manquer de place ; à moins d’agrandir une nouvelle fois l’espace destiné aux fleurs. J’ai comme un coup de mou en pensant au désherbage ;-)…