We did it !

Oui , nous l’avons fait, nous avons vaincu le big one ! ( oui, normalement on parle de survivre au big one quand on était là pendant le grand tremblement de terre , mais il faut hiérarchiser les problèmes et là c’était vraiment du high level , je vous prie de nous croire ! ).

Nous sommes venus à bout de ça :

Babouche, mon aiguille la plus lente et moi sommes venus à bout du big bunch de tulipes ! ( mais non, évidemment pas Babouche, c’est le compagnon de Dora l’exploratrice, je suis sure que vous ne faites même pas attention à ce que j’écris )

travelling arrière

virage à gauche

un peu plus loin

 

vue d’ensemble

( elle aurait pu repasser le centre de la nappe, la feignasse )

 

Mr et Mme Ono…

ont deux filles, comment s’appellent-elles ? Yoko et Kim…..Pourquoi cette blague  navrante désopilante ? pour amener finement mes débuts sur le kimono BDD,

projet qui a failli ne jamais voir le jour, à cause d’elle ( vous faites un salon de broderie en sa compagnie, vous trépignez devant la moitié des stands et vous repartez sans rien avoir acheté à part le billet d’entrée !! votre vie est gâchée ! ). Heureusement, le net existe et on peut se commander sournoisement le kit tant convoité , se le commencer tranquille dans son coin et se désintégrer les prunelles toute seule sur la vague bleue qui serpente ( d’où les proverbes  » blanc sur rouge, rien ne bouge , « bleu sur bleu t’as plus d’n’yeux  » )

à part ce détail , c’est un vrai bonheur, le petit point rend magnifiquement bien le relief :

je suis accro, c’est trop trop beau !! mais ne dites rien à ma duègne personnelle !

( et le rapport avec Yoko Ono ? ben y’en a pas en fait , désolée )