le festin de Bébête

Je voulais vous montrer l’évolution des hellébores en une année . J’avais acheté le blanc en 2019 chez les Delabroye, une tige unique pleine de pompons. On guette tout l’hiver, on compte les pousses, on se demande si ça n’est pas un peu maigrichon :

Et sans crier gare, la magie s’engouffre dans les jupons et les voilà encore plus nombreux et froufroutants :

Celui ci-dessous, je ne vous l’avais pas montré l’année dernière . Je voulais un jaune clair avec un léger moucheté . Il y avait une deuxième tige fleurie dans le pot, qui me plaisait moyennement mais je l’ai pris quand même . Et cette année, même Pierre Lapin en reste baba :

la deuxième plante est nettement plus vigoureuse ( et plus jolie aussi, mais chuuut )

Comme j’aime bien regarder sous les kilts des garçons, je soulève, et hiii, horreur, des petites baveuses :

y’a du monde là dessous…beurk, beurk, trois fois beurk ! Je ne sais pas très bien si elles mangent les pistils ou si elles ont juste trouvé un abri contre la pluie mais c’est moche…Eloignons nous, laissons retomber les jupons…

une vraie star cet hellébore, il capte incroyablement la lumière ( coup de chance, entre deux averses il y a eu un rayon de soleil )

rendez-vous l’année prochaine pour suivre la croissance des nouveaux arrivants :